• Home
  • Actualite
  • Salons
  • Première Classe et Tranoï : compte-rendu d’une saison singulière

Première Classe et Tranoï : compte-rendu d’une saison singulière

By Julia Garel

8 mars 2022

Salons

Crédit : FashionUnited

En parallèle de la Semaine de la mode parisienne, dont les derniers shows ont lieu ce mardi, deux salons dédiés aux créateurs ont ouvert leurs portes : Première Classe au Jardin des Tuileries et Tranoï au Palais Brongniart. FashionUnited vous livre ses impressions et comptes-rendus.

Placé à quelques mètres de la vibrante rue de Rivoli, Première Classe accueillait ses visiteurs sur présentation du passe sanitaire – bien qu’à l’intérieur le masque n’était plus de rigueur. Organisé sur quatre jours, du 4 au 7 mars, le salon a rassemblé 251 exposants : 38 pour cent de marques françaises et 62 pour cent de marques internationales, principalement italiennes, anglaises, espagnoles, belges et portugaises.

Malgré la guerre en Ukraine dont la Fashion Week parisienne s’est fait l’écho à travers plusieurs déclarations , l’ambiance sur Première Classe était bonne et animée dès le premier jour. Le salon a notamment pu compter sur la présence de nombreux « gros » acheteurs parmi lesquels : les Galeries Lafayette, Neiman Marcus, La Samaritaine, La Redoute, Printemps et Bloomingdales.

Une atmosphère différente du salon White – qui avait lieu à Milan fin février – selon Marie-Camille Schuler, responsable ventes et marketing chez Chloé Stora : « Je trouve que la France est très résiliente et très courageuse parce que l’on n’a pas le sentiment aujourd’hui qu’il y a un impact particulier par rapport au Salon White où j’étais la semaine dernière, à Milan, et qui était vraiment sous le choc, très réservé, très dans un discours sécuritaire avant tout et pas du tout dans un état d’esprit d’acheter des vêtements. C’est un peu bizarre de comparer les deux réactions… »

Au-delà des collections automne-hiver 2022 des marques de bijoux, d’accessoires et de prêt-à-porter, le salon Première Classe présentait un collectif de marques africaines à travers la société d’investissement opérationnelle Birimian et en partenariat avec l’Institut Français de la Mode (IFM). Les talents couronnés de prix étaient également présents : Oblique (lauréat du Prix Mode Responsable Lors du concours Talents de mode du Village des créateurs de Lyon) ainsi que d’anciens finalistes du festival de Hyères, Casa Remedios, Amuro, Lii et Céline Shen.

Les prochains rendez-vous de Première Classe auront lieu du 30 septembre au 3 octobre 2022, puis du 3 au 6 mars 2023.

Édit 10 mars. Le salon Première Classe a publié mercredi ses chiffres : 32 pour cent de nouveaux exposants et 21,47 pour cent de nouveaux visiteurs.

Tranoï : une édition en demi-teinte

Après plusieurs saisons au Palais de Tokyo, le salon Tranoï retrouvait cette année son lieu originel : le Palais Brongniart. Le rendez-vous a accueilli du 4 au 7 mars 107 designers et marques de création, dont 50 pour cent de nouveaux noms. Parmi les particularités de cette édition : un partenariat avec La Seoul Fashion Week et la présence de l’une des rares (peut-être seule) créatrices ukrainiennes à avoir pu rejoindre Paris pour la saison des défilés : Lili Litkovskaya.

Samedi 5 mars, l’atmosphère était plus calme que sur Première Classe, visité la veille. Plusieurs exposants interrogés parlent d’une « édition modérée » ou « correcte » et rapportent que bien que la saison soit meilleure que la précédente, « ça n’est pas encore ça », les acheteurs asiatiques n’étant toujours pas de retour.

Heureusement, le salon a pu compter sur son offre digitale, Tranoï Link, la plateforme de mise en relation marques/acheteurs. Plus de soixante rendez-vous ont été organisés en live streaming « pour les acheteurs asiatiques ne pouvant pas voyager dont une quarantaine d’acheteurs japonais : Beams, Isetan, Estnation, United Arrows... », explique l’agence de presse en charge de l’événement.

Parmi les acheteurs présents sur le salon, Tranoï a notamment accueilli 24S, AB33, Bach Copenhagen, Bergdorf Goodman, Bertinotti, Blake, Dell’Oglio, Fenwick, Folli Follie, Gago, Galeries Lafayette, Hudson Bay, Jogging, La Rinascente, La Samaritaine, Le Bon Marché, Lodenfrey, Marubeni, Merci, Neiman Marcus, Net A Porter, Pia Pia, Printemps, Série Noire, United Arrows, Vakko, Victoire, Yagi Tsusho.

Prochains rendez-vous avec Tranoï du 24 au 26 juin pour les collections homme printemps-été 2023 et en septembre pour la mode femme.

Vous ne voulez manquer aucune actualité liée à l'industrie de la mode ? N'attendez plus et faites comme de nombreux autres professionnels du secteur : cliquez ici pour vous abonner à la newsletter de FashionUnited.
Premiere Classe
TRANOI