• Home
  • Actualite
  • Mode
  • La mode dans les médias : les marques engagées pour l'Ukraine

La mode dans les médias : les marques engagées pour l'Ukraine

By Sharon Camara

4 mars 2022

Mode

Facebook Balenciaga

FashionUnited vous propose de découvrir, chaque vendredi, une revue de l’actualité mode de la semaine.

La mode et la politique n’ont jamais été aussi liées que ces derniers jours. Depuis le 24 février 2022, l’Ukraine subit les assauts des chars Russe. Un conflit qui va au-delà des frontières de l’Europe de l’Est et qui implique les plus grandes puissances mondiales. Pour faire pression sur la Russie, l’Occident multiplie les sanctions stratégiques et économiques. Cela s’applique dans d’autres domaines plus inattendus comme le sport, la culture et la mode. Nombreuses sont les marques à s’être engagées pour l’Ukraine.

Lors du défilé Balmain du 2 mars dernier à Paris, Olivier Rousteing a manifesté son soutien aux citoyens Ukrainiens. D’abord avec un message sur son compte Instagram, accompagné d’une photo du drapeau du pays mais aussi à travers sa nouvelle collection : « Corsets rembourrés, des hauts et des gants ressemblant à des gilets pare-balles futuristes, boucliers dorés: les tenues présentées au défilé semblaient refléter l'atmosphère de la guerre, même si elles avaient été conçues bien avant le début de l'invasion russe de l'Ukraine », analyse L’Express.

Le directeur artistique star a aussi annoncé faire un don au fonds d'urgence de l'Agence de l'ONU pour les réfugiés tout comme Demna Gvasalia, directeur artistique de Balenciaga qui lui a fait un don au PAM (Programme alimentaire mondial de l'ONU) pour soutenir la première aide humanitaire aux réfugiés ukrainiens. L’Express précise que Balenciaga « ouvrait ses réseaux sociaux dans les prochains jours pour relayer les informations autour de la situation en Ukraine ». « Ce post en soutien à l'Ukraine est désormais le seul visible sur le compte de la maison qui défilera ce dimanche à Paris. La marque a supprimé l'intégralité de ses photos sur le réseau social. Et pour cause : dans les prochains jours ses plateformes seront consacrées à signaler et à relayer les informations concernant la situation en Ukraine », précise Marie Claire.

En pleine Fashion Week de Paris, le groupe LVMH a aussi annoncé avoir fait un don de cinq millions de dollars à la Croix Rouge. D’autres marques comme Céline et Isabel Marant ont suivi le même schéma.

À LIRE
Cet article pourrait aussi vous intéresser : Les deux plus grands détaillants de mode polonais suspendent leurs activités en Ukraine

Au-delà des dons, les sanctions !

Tout comme l’Union Européenne et les États-Unis, certaines marques ont décidé de sanctionner la Russie pour affirmer leur désaccord face à la politique de Vladimir Poutine. C’est le cas du géant de la fast fashion H&M : « Dans un communiqué paru le 2 mars 2022, H&M s'est dit profondément préoccupé par l'évolution tragique des événements en Ukraine. Résultat, l'enseigne a annoncé la suspension temporaire de toutes ses ventes en Russie et rappelle que les magasins en Ukraine ont déjà été temporairement fermés en raison de la sécurité des clients et des collègues », annonce Marie Claire.

Pour Le Monde, les réactions des marques de luxe restent encore timides face à l’ampleur de la crise : « À Milan, dimanche 27 février, à l’avant-dernier jour de la Fashion Week italienne, seul Giorgio Armani a pris position. Le créateur italien âgé de 87 ans a fait défiler ses mannequins dans le silence par respect envers les personnes impliquées dans la tragédie qui se déroule en Ukraine. À Paris, les premiers défilés, dont ceux de Dior, filiale de LVMH, et de Saint-Laurent, filiale de Kering, lundi 1er mars, se sont déroulés dans le calme, sans anicroche. Mais sans aucune allusion non plus à la guerre en Ukraine ».

Ces engagements et initiatives ne sont qu’à leurs débuts et les marques pourraient intensifier leurs prises de position en fonction de l’évolution de la situation en Ukraine.

Vous ne voulez manquer aucune actualité liée à l'industrie de la mode ? N'attendez plus et faites comme de nombreux autres professionnels du secteur : Abonnez-vous à la newsletter de FashionUnited !
À LIRE
Cet article pourrait aussi vous intéresser : Comment la mode parisienne réagit-elle à la guerre en Ukraine ?
LA MODE DANS LES MÉDIAS