(publicité)
Orientation mode du printemps-été 2018 : 5 points forts à retenir

Première Vision Paris a clôturé́ cette session de février 2017 consacrée aux collections printemps-été 18 avec un nombre de visiteur en croissance de +2,3 pour cent par rapport à l’édition de février 2016. Les visiteurs étaient internationaux à 73 pour cent. De l’avis de certains exposants, l’optimisme est revenu. Pour Philippe Normand, de la Compagnie Française du Bouton : « les gens ont envie de redémarrer sur les nouvelles collections avec dynamisme. Ils ont confiance dans l’avenir après une année pas très excellente ».

Orientation mode du printemps-été 2018 : 5 points forts à retenir

Les orientations mode exprimées sur les différents forums du salon ont mis en avant une saison colorée, fraiche et pétillante qui s’amuse avec le simple, virevolte entre réel et irréel, manipule la nature, rêve d’ailleurs et propose des autrement innovants. « Le printemps-été 18 joue de la transparence et de la matérialité́ franche, met en lumière des volumes incroyables, s’agite avec la brillance et les sons, appuie les valeurs éco-responsables pour inventer une séduction contemporaine, optimiste, ludique, scientifique et fantastique ».

Une saison colorée

Les forums ont identifié 5 points forts à retenir : la couleur en étendard, l’air et l’aisance, les surfaces faussement fragiles, une nature de synthèse éclatante, et dernier point fort : des influences street art & crafts. Première tendance : la couleur. Elle prend la parole dans tous les niveaux de marchés, en « signal », en « simplicité fraiche ». La couleur nette s’affiche sur des unis riches en texture, sur des armures fantaisies, elle vivre sur des tissus et des cuirs fluides aux reflets soyeux ou plastiques. Elle dessine en bi ou tri-couleurs simples (pour des carreaux, rayures et fleurs) des dessins généreux avec des aplats et des contrastes inhabituels, et aussi des accessoires graphiques et dynamiques, artificiels et sympathiques. C’est globalement éclatant de gaité.

Orientation mode du printemps-été 2018 : 5 points forts à retenir

La tendance « de l’air et de la transparence » développe des jeux de transparences et des superpositions calques, *des produits aux poids minimes pour des volumes amples et généreux. *On note un grand travail sur les ajourés en cuir ou en textile, des armures aérées sur des poids plus lourds, aux comportements alanguis. Des incisés, des jeux d’opacité́ et d’espaces dans les dessins où les fonds s’expriment toujours en fantaisie. Quant aux développements en impression 3D, ils promettent des renouvellements intéressants tant dans le vêtement, que la chaussure ou le bijou.

Orientation mode du printemps-été 2018 : 5 points forts à retenir

3eme point fort du printemps été 2018 : les surfaces faussement fragiles. C’est à dire des silhouettes qui offrent une complémentarité d’aspects dans les produits. D’un côté, la rusticité́ s’affine en textile et en décors et prend des allures faussement fragiles, alors que du coté cuir et accessoire, elle garde une expressivité́ brute. Cela donne des illusions d’usures en jacquard ou en broderies, aux aspects toujours propres, des griffures et rides marquetés en cuir, des effilochés ou abimés en accessoires.

4eme tendance : une nature urbanisée, maîtrisée et inventive. Cette tendance fait la part belle au renouvellement des lins travaillés en mélanges, aux enductions synthétiques, aux wax avec des sonorités papier qui révèlent une nature magnifiée et ultra sophistiquée. Cela se manifeste par des feuillages, des jungles scientifiques et des herbiers technologiques, des inclusions de natures pour des boutons ou des agrafes, des 3D plus fabuleux que nature ou des dessins d’animaux artificiels en cuir.

Orientation mode du printemps-été 2018 : 5 points forts à retenir

Enfin, dernier point fort du printemps été 2018, les influences street art & crafts qui parlent cette saison du primitif et de l’ethnique avec une écriture contemporaine et vivante, influencée par les graffeurs et le quotidien urbain. Des dessins et produits aux mixages plastiques, des influences tye & dye s’affichent sur des produits techno sports, des tweeds et des broderies revisitées en toucher et en couleur. Des accessoires pimpants mélangent les influences et les techniques tandis que le cuir se pare de décors graphiques, d’effets de paille ou de traitements assombris, un rien chamanique.

Crédit photo : Première Vision Paris

Les salons parisiens de Messe Frankfurt affichent un optimisme serein

Alors que la plupart des salons parisiens ont connu une baisse du numéro de leurs visiteurs en ce début d’année 2017, Messe Frankfurt (l’un des plus grands organisateurs de salons au monde avec 645 millions de chiffre d’affaire) refuse d’exprimer une satisfaction qui serait hors de saison, mais affiche néanmoins un optimisme raisonnable et justifié : les salons de la filiale française de Messe Frankfurt – c’est à dire Apparel Sourcing Paris, Avantex Paris, Shawls & Scarves Paris, The Accessories Showcase, Texworld Paris – ont acceuilli 13 559 visiteurs en février, soit une progression de + 6,9 pour cent par à l’édition de l’année dernière à la même date.

Michael Scherpe, président de Messe Frankfurt France, y voit une normalisation du marché, après les turbulences ressenties en février 2016. Cette normalisation replace les industries de la mode en marche optimale: “« Une vraiment bonne session autant pour les visiteurs que les exposants qui estiment que c’est un succès non ressenti depuis longtemps. On l’a bien vu le salon a très bien démarré dès le premier jour à la première heure. On voyait que le marché était sûr de lui, moins hésitant, et plus rassuré dans son activité ».

Les salons parisiens de Messe Frankfurt affichent un optimisme serein

Les Américains ont retrouvé le chemin des salons parisiens de Messe Frankfurt

Le président de Messe Frankfurt France exprime également sa satisfaction en ce qui concerne Avantex, un nouveau salon dédié au textile intelligent : « Le lancement d’Avantex a placé le besoin d’innovation dans la chaîne textile au cœur du marché. Cette quatrième session l’assoit définitivement comme une référence incontournable pour la stratégie de développement des marques de mode et des acteurs textile et technologiques qui investissent, à tous les niveaux, du matériau à la distribution, dans la haute-technicité et le numérique».

Globalement, les Américains ont retrouvé le chemin des salons parisiens de Messe Frankfurt, par rapport aux résultats de février 2016, avec une représentation qui gagne + 9 pour cent. Le continent sud américain n’est pas en reste avec une présence accrue du Brésil et de l’Argentine : + 36 pour cent et du Mexique : + 5 pour cent. Les donneurs d’ordre asiatiques n’ont pas manqué ce rendez-vous de février avec + 9 pour cent. Intérêt accru pour les professionnels africains également avec + 17 pour cent. Dans le détail, les visiteurs Français sont en progression pour la troisième session consécutive : + 12% d’augmentation cette fois ci. Les visiteurs italiens étaient en hausse de + 9 pour cent, les espagnols en hausse de + 3 pour cent. Une grande stabilité pour le Royaume-Uni qui reste, tout de même le deuxième pays le plus représenté.
Une surprise : la présence remarquée de nombreux professionnels grecs avec une hausse de +13 pour cent, preuve pour l’organisateur des salons d’un renouveau pour cet opérateur bien connu du secteur.

Crédit photo : © Avantex Paris © Apparel Sourcing Paris

GDS, le salon allemand dédié à la chaussure, commence une nouvelle étape pilotée par Igedo. Parmi les nouveautés, le changement de nom du salon qui devient Gallery Shoes.

Quant à son positionnement, l’évènement continuera à miser sur des marques moyenne et haute gamme et renforcera son segment jeune ainsi que la présence de marques déjà bien implantées sur le marché. Le nouveau format espère réunir 60 pour cent de son offre d’autres pays comme l’Italie, l’Espagne, la France ou la Hollande.

Messe Düsseldof, qui reste son propriétaire, a cédé la gestion de l’évènement il y a quelques semaines dans le but de redynamiser le salon qui, ces dernières années, a vu baisser le nombre de ses participants et visiteurs. Dans sa nouvelle étape, Gallery Shoes changera de lieu et s’installera au sein du complexe industriel Areal Böhler, à Düsseldorf.

Les dates vont également être modifiées dans le calendrier. L’édition d’hiver aura lieu en mars au lieu de février et pour 2018 l’édition d’été passera à septembre.

Zalando prépare la 2ème édition de Bread&Butter

Zalando prépare la seconde édition du salon Bread&Butter qui aura lieu du 1er au 3 septembre prochain à Arena Berlin, dans le même lieu que lors de sa première édition.

Le thème de cette nouvelle édition sera “Bold” (qui célèbre le courage, le caractère et l’individualité) et Zalando fera découvrir à ses clients les dernières tendances en mode, musique et lifestyle. Parmi les marques qui ont déjà confirmé leur participation se trouvent Adidas, Alpha Industries, Converse, Lee, Reebok et Vans.

« Nous avons réuni plus de 20.000 personnes l’an dernier autour d’un évènement centré sur la mode et la musique, un nouveau chapitre dans l’histoire de Zalando et Bread&Butter », explique Carsten Hendrich, vice-président Marketing de Zalando. « Grâce au digital, nous avons amplifié notre contenu et avons touché des consommateurs de 15 pays. Pour cette année, notre objectif est d’utiliser la technologie au maximum afin d’établir une plateforme de communication entre les fashionistas européens. »

Photo: FashionUnited

Le Mexique crée son "Expo Denim International" en dépit des mesures de Trump

Les fabriquants de denim mexicains cherchant de nouveaux acheteurs, le président de la Chambre Nationale de l’Industrie du Vêtement, Arturo Vivanco, a annoncé la création d’un évènement, Expo Denim International, qui aura lieu du 31 mai au 2 juin à Guadalajara, Mexique. Le nouveau salon de denim sera le premier en Amérique du Sud et le quatrième dans le monde.

L'objectif est de réunir 5 000 professionnels du secteur du denim et des exposants spécialisés en tissage, machine ou produits chimiques, entre autres. Le salon prévoira un espace tendance pour présenter es nouveautés en matière de jeans.

Au Mexique, le denim représente aujourd’hui 30 pour cent du marché textile, avec une valeur annuelle de près de 7 850 millions de dollars (7 312,2 millions d’euros). Les croissances annuelles oscillent entre 3 et 4 pour cent et confirment le dynamisme de cette industrie dans le pays de l’Amérique Centrale.

Le Mexique menacé par les mesures de Trump

L’ Expo Denim International, sera le premier évènement denim en Amérique Latine et le quatrième au monde, derrière le Bangladesh, la Hollande et New York. « Avec cette expo, nous satisfaisons la demande du secteur de la confection au Mexique qui est un fournisseur important de jeans aux Etats-Unis », explique Vivanco.

Le pays, étant un des principaux fournisseur de tissus aux Etats-Unis, est aujourd’hui menacé par la politique protectionniste de Donald Trump, le nouveau président des Etats-Unis, qui a récemment signé la sortie des Etats-Unis du Traité Trans Pacific (TTP) et a ordonné la construction d’un mur à la frontière du Mexique.

Photo : Levi’s

En image : la visite de Modefabriek en 4 minutesINTERACTIVE VIDEO

Modefabriek, le plus grand salon de mode des Pays-Bas, a connu l'un de ses événements les plus importants cette semaine. Du 22 au 23 janvier, au centre de convention Rai à Amsterdam, la 42ème édition de Modefabriek a accueilli plus de 600 exposants du monde entier, pour présenter leurs collections Automne-Hiver 2017-2018. Vous n’avez pas pu assister à ModeFabriek, et vous voulez en savoir plus sur le salon ? FashionUnited a assisté à Modefabriek et vous offre un tour virtuel exclusif sur l'événement, grâce à une vidéo et des photos en 360 degrés.

Les photos à 360 degrés incluent des « balises » interactives, sous la forme d'un cercle. La visite commence au numéro '1'.

Carte du Modefabriek

En image : la visite de Modefabriek en 4 minutes

Homepage photo et vidéo: Myrthe de Graaf FashionUnited

Chic Shanghai revient avec 1200 exposants et une nouvelle localisation

Le salon Chic Shanghai revient en mars pour présenter les tendances mode de l’automne-hiver 2017/18. Le plus grand salon professionnel de la mode en Asie, qui compte plus de 100 000 visiteurs provenant de toute la Chine et d’autres pays, prévoit déjà un total de 1 200 exposants nationaux et internationaux.

Sur le marché chinois de la consommation, la classe moyenne aurait augmenté de 6,7 pour cent en 2016 –d’après un communiqué- celle-ci gagnant de meilleurs salaires lui permettant d’acheter des produits de mode au détail mais aussi sur internet notamment à travers les dispositifs mobiles. Dans le géant asiatique, il y a aujourd’hui plus de 700 millions d'utilisateurs mobiles, ce qui en fait le plus grand marché mondial des achats mobiles.

Pour cette nouvelle édition de Chic, l'accent est mis sur la génération «millénaire» qui contribue à la hausse des ventes et est considérée comme créatrice de tendances et moteur des innovations technologiques et de la mode. Son comportement général se caractérise par le désir d'individualisme et une façon unique de s'habiller.

Chic Shanghai revient avec 1200 exposants et une nouvelle localisation

Nouveau lieu : le NECC

Organisé par Beijing Fashion Expo et China World Trade Center Beijing, Chic est également sponsorisé par the China National Garment Association, the China World Trade Center and the Sub-Council of Textile Industry CCPIT Tex. Cette année, Chic Shanghai aura lieu dans le nouveau parc des expositions, NECC National Exhibition and Convention Center, à Shanghai du 15 au 17 mars 2017. Le salon couvrira les halls 1, 2, 3 et 4 avec une superficie totale de plus de 100.000 mètres carrés.

« La Chine est le deuxième marché au détail au monde après les États-Unis. La concurrence croissante du retail exige des innovations et l’unicité dans la création de concepts propres. Les stratégies omni channel contribuent à attirer les consommateurs et à démontrer leur efficacité. Pour nos exposants et visiteurs, Chic est considéré comme une source de nouveautés sur le marché et une source d’information nécessaire pour le canal multimarque », indique un communiqué du salon.

Le salon de mode représente des marques fortes en Chine et dispose d'un excellent réseau de distribution dans le pays. Plusieurs segments regroupent l’offre du salon : Urban View (mode homme), New Look (mode femme), Kids’ Paradise (mode enfants et uniformes scolaires), Heritage (cuir/fourrure), Secret Stars (Accessoires, chaussures, sacs), Impulses (créateurs) and Fashion Journey(participation internationale).

Parmi les plus grandes marques chinoises présentes sur Chic, on retrouve les labels masculins Hodo, Roman, Saint Angelo, Yishu, pour les vêtements féminins les marques Meneser, Asdet, Sosock, Hive, Artfusion, Dankeyun, Esback, SMY, M’Suya, Yerad, Bagely, Fcile, TKF Spasso, pour le cuir Dongtong, Nuozi II, Sovogue, Emma, Yiahn et pour les accessoires Disney (licence), Paul Frank, W.P.C., Aurora, Fast and Furious, Calvin Klein (licence), Pisidia, Dot-Drops ou Hello Kitty (licence).

Design haut de gamme à IMPULSES

L’espace Impulses se distingue par son design haut de gamme et son individualité. C'est la section des designers qui appartiennent au top 10 des meilleurs designers en Chine. En raison de la forte demande de chaussures et de sacs sur le marché chinois, une attention particulière est accordée à ces catégories de produits dans tous les segments de Chic, y compris sur l’espace Fashion Journey. Une invitation au voyage avec plus de 18 pays et région participants, à l'exception de la Chine continentale.

La participation des marques italienne sera regroupée sur La Moda Italiana et Paris Forever, montrera un kaléidoscope des marques françaises de prêt-à-porter et d’accessoires comme Leo & Ugo, Manuelle Guibal, Sprung Paris 1931, La Bagagerie, Lener Fabri, Que de Manteaux, ou Redskins. Quant aux collections allemandes, elles seront présentée dans le hall Made in Germany.

« L’expansion agressive des marques sera bientôt remplacée par la productivité des magasins elle-même. L'accent sera mis sur plus de compétence et d'individualité dans les styles puisque le commerce de détail est à la recherche de stimuli. Chic représente la diversité, la créativité et l'intérêt pour la découverte », a déclaré Chen Dapeng, directeur de Chic et vice-président de la China National Garment Association.

Photos : Chic Shanghai 2016

Momad Shoes met en place un programme de défilés quotidiens

Le salon international dédié à la chaussure et aux accessoires, Momad Shoes, organisé par IFEMA, aura lieu du 4 au 6 mars dans les pavillons 5 et 7 du parc des expositions de Madrid. Les chiffres de commercialisation actuels s’élèvent à environ 90 pour cent, ce qui confirme une nouvelle croissance de ce salon, indiquent les organisateurs.

Le salon prévoit de dépasser les 500 marques réunies lors de son édition précédente. Une croissance qui se traduit par l’incorporation de nouvelles marques faisant confiance au salon en tant que plateforme de promotion de leurs produits sur le marché espagnol.

Ces marques, qui participeront pour la première fois à Momad Shoes, rejoignent de grands noms de la chaussure Made in Spain qui sont des habitués de l’événement, notamment Mascaró, Mayoral, Pons Quintana, Pura López, Robert Clergerie, Lodi & Gadea, Chie Mihara, Pertini, Luisetti, Victoria, Exé, Chica 10, Xti, Coolway et Mustang.

De même, les exposants provenant d’autres pays prennent de l’importance sur la scène de ce salon, reflet du pari que ce dernier a fait sur l’internationalisation. En effet, ils représentent actuellement 15 pour cent de l’offre exposée.

Mise en place d’un nouveau podium Catwalk

Pour sa troisième édition, Momad Shoes présente d’importantes nouveautés visant à dynamiser le salon et à améliorer l’expérience des exposants comme des visiteurs. Ainsi, le pavillon 7 disposera du podium Momad Catwalk, un espace d’un nouveau genre, destiné à la promotion et à la diffusion des propositions des exposants, et qui, durant ses trois jours, offrira des défilés quotidiens. Ce podium sera situé dans l’espace Winter Terrace, zone de détente et point de rencontre du salon, qui accueillera d’intéressantes initiatives ludiques, gastronomiques et de loisirs.

L’offre du salon est classée par type de produit. Ainsi, dans le secteur Urban & Young, dans le pavillon 5, seront regroupées les chaussures de ville, de sport et tendance. Dans le pavillon 7, les visiteurs pourront voir les collections de chaussures informelles, de ville, physiologiques et de confort, dans le secteur Casual ; les propositions fondées sur l'artisanat et le soin des matériaux, dans le secteur Contemporáneo, et les dernières tendances dans le secteur de la chaussure et des sacs de grandes marques de l’industrie nationale et internationale, dans l’Espacio Metro. Les marques de chaussures récemment créées présenteront leurs collections dans le secteur « Ego ».

De même, le secteur Kids, situé au point de raccordement entre les pavillons 5 et 7, présentera en avant-première les nouveautés dans le secteur des chaussures pour enfants.

Nouvel espace “Shoes Sostenible”

Dans le souci de promouvoir le développement durable et la responsabilité au sein de l’industrie de la chaussure, Momad Shoes misera à nouveau sur la mode responsable avec son nouvel espace Shoes Sostenible. Cet espace réunira une sélection de marques de chaussures et de compléments développant leur activité de manière éthique.

Outre l’offre exposée, le salon madrilène proposera de nombreuses activités en parallèle, telles que le Forum Momad, un espace de divulgation et de savoir au sein duquel seront offertes d’intéressantes initiatives pour innover et améliorer la compétitivité dans le commerce, ainsi que diverses expositions centrées sur l’univers de la chaussure.

Le Moyen-Orient et l’Amérique Latine à l’honneur

Dans le but de contribuer à la promotion, à la dynamisation et à l’ouverture de nouveaux marchés pour les entreprises exposantes, le salon a mis en œuvre un programme ambitieux d’acheteurs qui se centrera, lors de cette édition, sur le Moyen-Orient et l’Amérique Latine.

La période d'inscription pour les professionnels qui souhaitent visiter Momad Shoes est désormais ouverte sur www.ifema.es. Les inscriptions faites avant le 3 février seront gratuites.

Momad Shoes sera ouvert au public en continu de 10 h 00 à 19 h 00, les deux premiers jours, et de 10 h 00 à 17 h 00, le dernier jour.

Photo : Momad Shoes

Un tour virtuel à l'intérieur de la 42ème édition de ModefabriekEXCLUSIVE 360 VIDEO

Modefabriek, le plus grand salon de mode des Pays-Bas, a connu l'un de ses événements les plus importants et les plus positifs cette semaine. Du 22 au 23 janvier, au centre de convention Rai à Amsterdam, la 42ème édition de Modefabriek a accueilli plus de 600 exposants du monde entier, pour présenter leurs collections Automne-Hiver 2017-2018. « Modefabriek présente plus que de la mode - il parle d'inspiration, de créativité, de business et de plaisir. Tout se joue ici. Je pense que c'est une belle édition », a déclaré Joke van der Wijngaart, directeur opérationnel de Modefabriek à FashionUnited NL. « L'atmosphère est bonne et il y a une ambiance positive partout ».

L'atmosphère optimiste ressentie à l'événement était contagieuse, tout comme le sentiment de nouveauté des collections présentées, renforcé par la nouvelle disposition de l'événement et des stands qui visaient à offrir aux visiteurs une expérience complète. Des défilés de mode, des magasins, des restaurants et un espace de détente ont permis aux visiteurs de se détendre tout en observant les dernières tendances et le nouveau programme d'apprentissage, qui comportait des conférences de trendsetters comme David Shah, et des sessions d’experts et professionnels sur l'industrie de la mode.

Vous n’avez pas pu assister à ModeFabriek, et vous voulez en savoir plus sur le salon ? FashionUnited a assisté à Modefabriek et vous offre un tour virtuel exclusif sur l'événement, grâce à une vidéo et des photos en 360 degrés.

Instructions: Il s'agit d'une vidéo en 360 degrés, faite avec une caméra qui est capable de capturer tous les angles simultanément de n'importe quel endroit donné ou de l'espace. Si vous regardez la vidéo sur votre smartphone à l'aide d'un casque Google Cardboard ou de tout autre casque de réalité virtuelle, vous pourrez visionner le défilé comme si vous étiez présent en personne et regarder autour de vous. Si vous regardez la vidéo via un ordinateur portable ou un bureau, utilisez votre souris pour jeter un coup d’œil. Regardez la vidéo en plein écran, avec le son, pour une expérience complète.

FashionUnited a également réalisé des photos de 360 degrés de différentes zones de Modefabriek, afin de montrer la nouvelle présentation et les nouvelles offres du salon. Les photos à 360 degrés incluent des « balises » interactives, sous la forme d'un cercle. Cliquez sur les balises avec votre souris, pour en savoir plus sur les nouvelles sections et offres de Modefabriek. N'oubliez pas de vous assurer que le son est allumé ! Une vue du district A – D.

Instructions : Ce sont des photographies en 360 degrés, prises avec une caméra qui est capable de capturer tous les angles de n'importe quel endroit donné ou de l'espace en même temps. Vous pouvez « regarder tout autour » en utilisant votre souris pour faire défiler avec l'ordinateur portable, ou utiliser votre doigt via votre smartphone ou tablette.

Le carnaval pour tous dans le District A

L'intérêt pour la beauté augmente, et Modefabriek a également exploité ce segment de la beauté et du bien-être dans cette édition, tout comme les salons Premium à Berlin et Pitti Uomo à Florence. Les visiteurs de Modefabriek ont pu passer par le « Carnaval pour tous » dans le District A et profiter d'un massage, d’un mini make-over, ou faire leurs ongles pour un bon prix. Les visiteurs ont également pu acheter deux ou trois choses, à Tos Gallery, lla marque lancée il y a deux mois, par l'ancien designer de Ilja Visser, qui présente des foulards de soie peints à la main.

Wild West au District B

Le coin alimentaire dans le quartier B a certainement su attirer la foule avec sa décoration en l'honneur de l'Ouest américain, avec des cactus, un tipi, un cheval et un salon pour les voyageurs. Dans le tipi, les visiteurs ont pu apprécier les dessins des hommes derrière la marque Atelierreserve basée à Amsterdam.

Un tour virtuel à l'intérieur de la 42ème édition de Modefabriek

La tenue du dimanche à l’honneur au District C

Le prêt-à-porter masculin a été l'élément central du District C. Les tenues du dimanche ont été mis à l’honneur par Spike Spijker et représentent le prolongement de l'exposition néerlandaise de l'été dernier, qui a questionné les moments clés de l'histoire de la mode. Cette fois, Spike Spijker a mis l'accent sur l'émergence du dandyisme pour l'exposition.

Le défilé Happy Valley dans le hall

Les spectateurs ont assisté à un défilé de mode, inspiré des sports équestres, toutes les heures dans le couloir de liaison entre le district A et le C, divisé en quatre thèmes centraux : Aristo-Stripes, Candy Jockeys, Show Ponies et Gamblers, les modèles se sont pavanés avec leurs purs races, sur la mélodie de Mister Ed, de la série télévisée à succès (1958-1966) mettant en vedette le cheval parlant. Des dessins d'artistes comme Marina van Dieren, Zyana Keizer, Lisa Konno et Bonne Suits ont été présentés entre autres.

Boutique et repas au District D

Cette édition de Modefabriek offrait aux visiteurs plus de possibilités de shopping que jamais. Dans le District D, le More Department Store a été plus grand que jamais, car il a repris l'espace laissé par l'ancienne section MINT sur le durable, qui a été intégré dans le reste du salon cette saison. Des magasins de marques comme Mayke et Coming Soon se sont installés autour de la plate-forme CJ et Hussein Suleiman de Daily Paper a également décoré un magasin avec des produits issus des marques urbaines d'Amsterdam.

Boutique par HTNK

Des marques comme Upcoming brands such as Newd Studios, Blouson Noir, AnoukxVera, Aesthetic Stories, Majem, Wildthings, DOYOU Studio, The Dutch Hatter et Afra Amba ont été présentées dans le magasin organisé par HTNK dans le District B.

Blurred Lines au District C

Grietje Schepers (concept & design) et Floor Knaapen (commissaire) ont mis au point une collection curative d'articles en édition limitée, qui étaient disponibles à la vente via des tablettes une fois de plus. Pendant le 41ème édition de Modefabriek, le duo a choisi des articles de couleur nue, mais cette saison les articles de créateurs en acier, argent ou marbre ont été privilégiés.

Modefabriek prévoit plus de 19 000 visiteurs en moyenne cette saison. La prochaine édition de Modefabriek aura lieu du 9 au 10 juillet 2017.

Photos and vidéo: Inge Beekmans pour FashionUnited

Les jeunes talents sélectionnés par Who's Next

Le jury de Who's Next & Citadium s'est réuni pour sélectionner les nouveaux talents de demain. Onze jeunes marques urbaines ont été sélectionnées. Elles auront la chance de présenter leurs collections de mode urbaines aux 50 000 visiteurs, acheteurs professionnels et influenceurs, du 20 au 23 janvier, au cœur du pop-up Citadium, dans la zone Urban au Hall 7.1 à Porte de Versailles.

Ces collections seront ensuite distribuées dans un magasin pop-up, au sein du grand magasin parisien Citadium Caumartin, au printemps 2017, et seront ensuite acheminées au magasin Citadium de Bordeaux.

Le grand magasin dédié à la mode urbaine est l’invité du salon Who’s Next et proposera sous la forme d’un pop-up store, au sein de l’espace Urban, une sélection d'une dizaine de marques qui proposeront leurs collections automne-hiver 2017-2018 : découverte des différents styles, discussions et performances visant à mettre en avant la Génération Z (soit les ados nés dans les années 1990, âgés aujourd'hui de 15 à 25 ans).

« Nous poursuivons notre rôle de prescripteur de tendances qui fait partie de notre ADN », explique, Jean-Marc André, nouveau directeur de la communication des salons Who’s Next et Première Classe. Dans un second temps, ce sont les magasins Citadium qui accueilleront le pop-up-store qui ira cette fois à la rencontre du grand public (soit successivement à Paris, Bordeaux, Marseille et Toulon où Citadium est implanté).

Bandit Cat

Bandit Cat, lancée en 2016 par Thomas Louzoun, jeune directeur artistique et illustrateur de Marseille, qui travaille chez BETC, et sa copine, est une marque de vêtements et accessoires mixtes. Venant de la nostalgie des 90s’, la marque fait revivre le skate et la culture underground. « Par la mode et le street wear, j’ai voulu faire vivre mes illustrations sur un autre support qui est le vêtement », avoue Thomas.

Christelle Noel

Après une prépa d’Arts Appliqués, un diplôme à l’école de mode Chardon Savard en stylisme/modélisme et un stage pendant 2 saisons à l’atelier artisanal de la Maison Martin Margiela, Christelle Noel a fondé sa marque éponyme, à l’univers farfelu et pailleté. Elle s’adresse à des gens osant l’originalité grâce aux motifs portés par des perles et des sequins aux couleurs franches. Les créations sont artisanales, minutieusement brodées à la main et toujours empruntes d’une dose d’humour.

Helmut Paris

Camille Vernier, ex-DA chez Publicis Conseil, est aujourd’hui fondatrice d’Helmut Paris, pour qui elle crée des bijoux pour femmes depuis 2013. Helmut Paris sublime le plexiglas et les angles droits, en les mariant avec le laiton doré à l’or fin. De cette alliance du précieux et du commun naissent des parures à l’élégance intemporelle qui convoque subtilement les années 30.

Kanoush

Alfred Brunet a fondé Kanoush en 2016, une marque handmade de customisation de vêtements et d’accessoires mixtes, à force de vendre des vestes à des amis d’amis.

La Bobette

Pauline Guyau et Julia Jais sont les fondatrices de La Bobette. Pauline a étudié les arts à la Sorbonne puis a travaillé dans une agence d’artistes à Paris après son PVT au Canada. Julia a suivi une formation de management en hôtellerie en Suisse. La Bobette est une marque de culottes en coton haut de fille entièrement fabriquées en France. Un concept mêlant l’art et la mode avec la culotte chef-d’œuvre, puisqu’elles invitent des artistes à illustrer d’un motif les collections. Chaque artiste touche directement 12 pour cent du prix de fabrication.

La Géométrie

Spécialisée en illustration et graphisme, Paula Murillas a travaillé en tant que chargée de communication visuelle pour une salle de concert en Espagne et a ensuite étudié la bijouterie dans un atelier. Elle s’est installée à Paris pour créer sa marque en 2015. La Géométrie est une marque de bijoux minimalistes inspirées par l’art, l’architecture et le design et les bijoux des civilisations anciennes.

Mize

Jean-Philippe Appel, opticien-lunetier depuis une dizaine d’années, s’est associé à sa belle-sœur, Coralie, designer graphique, en 2015, pour fonder Mize. La marque a pour but de faire évoluer le mode d’achat des lunettes de soleil de qualité. Elle propose des lunettes tendance : colorées ou à motifs, sans négliger la protection (verres polarisés, 100 pour cent protection UV). Le tout à un prix attractif permettant ainsi aux gens de posséder plusieurs paires et de les changer en fonction de leur tenue, style, envie.

North Hill

Michael Friggit, Christophe Van Waetermeulen et Zihad Dubois ont la fibre entrepreunariale. Par amour pour la musique, ils ont lancé un blog Feel Good Collective pour lequel ils faisaient des séries de T-shirts de merchandising. North Hill est une marque de prêt-à-porter qui puise son inspiration dans l’histoire et la culture urbaine de la butte Montmartre, au nord de Paris. « Ce quartier cristallise la lutte pour la liberté, à travers l’Art et la Révolte. En bref, l’Art (en particulier la culture Hip Hop) et la Révolution sont les 2 piliers notre imagerie », avouent les créateurs. En parallèle, ils développent des collections de vêtements pour l’industrie musicale et évènementielle.

Les jeunes talents sélectionnés par Who's Next

Prelude studio

Kevin Abdoul a fait des études de japonais et de graphisme et des stages chez de jeunes marques comme Harmony. Il a également pris des cours de design et de couture pour comprendre le vêtement et pouvoir se consacrer pleinement à ce projet. Prelude Studio est une marque française de prêt-à-porter proposant un design minimaliste et contemporain. « Elégance et décontraction apprennent à co-exister dans un univers purement créatif, selon lui. L’aspect mixte et androgyne appuie les collections afin d’en faire une marque libre de genre ».

Seas

Après plusieurs collaborations avec des marques, Quentin Alves a sorti des collections sur son shop et réussi à être distribué en magasins, après des études en communication visuelle. Venant de « SEASONS » (traduit de saisons) qui a été le titre d’une chanson qu’il aimait étant plus jeune, Quentin a choisi le mot Seas comme pseudo.

Weys clothing

Made in France, streetwear, skatewear sont les trois mots qui résument la marque de Rémi Trouillet. Après une école d’art, le fondateur de Weys clothing est devenu imprieur textile, depuis 2011. Il a lancé sa marque en 2015, par envie de mettre toute son expérience dans sa propre marque.

Photos: Who’s next