• Home
  • Actualite
  • Mode
  • Les événements qui ont marqué l’année 2020

Les événements qui ont marqué l’année 2020

By FashionUnited

24 déc. 2020

Mode

Chacun se souviendra de l’année 2020 comme celle d’une crise inédite liée à une pandémie mondiale. Comme dans beaucoup d’autres industries, les impacts ont été de natures multiples pour la mode, poussant le secteur vers une profonde transformation. Pour faire le point, FashionUnited a listé les événements les plus marquants de l’année.

Le Covid-19 achève le magasin historique de Tati, celui de Barbès à Paris

Paris - Le magasin Tati emblématique du boulevard Barbès à Paris sera bientôt fermé, son activité ayant été fortement affectée par la crise du Covid-19, a annoncé mardi le groupe GPG, qui avait repris l'enseigne en 2017... Poursuivre la lecture.

La marque américaine Sies Marjan s'éteint

Si la crise du coronavirus a mis à mal les grandes enseignes de la fast fashion, les marques indépendantes non pas non plus été épargnées. Sander Lak, directeur créatif de la griffe américaine Sies Marjan a annoncé la fermeture de l'entreprise au magazine WWD… Poursuivre la lecture.

Avril 2020 : une baisse historique des ventes de l'habillement

Comme l’avait annoncé l’IFM, la courbe des chiffres de l’habillement pour le mois d'avril a accentué sa chute. Après un mois de mars 2020 marqué par un fort recul des ventes en raison de la pandémie (-53 pour cent), les chiffres du mois d'avril se dégradent encore un peu plus. L'ensemble des circuits de distribution (hors VAD), les ventes - e-commerce compris - accusent une baisse de 85 pour cent par rapport à avril 2019, indiquent les résultats provisoires de l’IFM… Poursuivre la lecture.

Lire aussi : Chute inédite du marché mondial du luxe en 2020, lesté par la pandémie

Covid-19 : Saint Laurent se retire de Paris Fashion week en 2020

"Consciente des changements radicaux" induits par l'épidémie de coronavirus, la maison du luxe Saint Laurent se retire du calendrier des Fashion weeks de 2020 et présentera les collections à son rythme, a annoncé lundi son directeur artistique Anthony Vaccarello… Poursuivre la lecture.

Au Bangladesh, l'industrie du textile vit l'« apocalypse »

Du jour au lendemain, Parvin, qui travaillait d'arrache-pied pour fabriquer des vêtements pour les grandes marques occidentales, s'est retrouvée parmi les centaines de milliers d'ouvriers du textile du Bangladesh privés d'emploi par la pandémie de coronavirus… Poursuivre la lecture.

Giorgio Armani reporte sa collection d'une saison : « Le système de la mode doit ralentir »

Giorgio Armani se dit prêt à mettre fin au système de la mode actuel et fait un pas vers le changement. Vendredi, le créateur a écrit une lettre ouverte à WWD dans laquelle il a annoncé la prolongation de la période de vente de sa collection d'été jusqu'en septembre. Selon le designer, la raison première à ce développement est la crise du coronavirus, qui offre l’ « occasion unique de rectifier ce qui est biaisé »… Poursuivre la lecture.

Quand les entreprises de mode se transforment en organismes de bienfaisance

Si la crise du coronavirus frappe durement l'industrie de la mode, avec la fermeture de tous les magasins et, pour certains, l’arrêt complet de l’activité, cela n'a pas empêché les créateurs de mode, les marques et les détaillants de faire leur part pour participer aux efforts de lutte contre le coronavirus : dons financiers, fabrication d’équipements de protection, etc. Des groupes de luxe aux grandes enseignes de mode, les initiatives se généralisent et remplissent les boîtes mail des agences de presse et des journalistes, à tel point que ceux qui ne s’y mettraient pas risquent d’être pointer du doigt… Poursuivre la lecture.

Lire aussi : Pénurie de masques : l'industrie du textile vient en renfort

Philip Green, la chute du sulfureux roi de la mode britannique

Dividendes, stars et scandales: autrefois roi de la mode britannique, Philip Green, homme d’affaires sulfureux, subit une chute brutale avec la faillite de son empire Arcadia, emporté par la pandémie et des années de gestion hasardeuse… Poursuivre la lecture.

Benetton rompt avec son célèbre photographe Oliviero Toscani

Le groupe italien d'habillement Benetton a annoncé jeudi qu'il mettait un terme à sa collaboration avec son célèbre photographe Oliviero Toscani après des propos où il a minimisé la tragédie du pont qui s'était écroulé à Gênes en 2018 faisant 43 morts… Poursuivre la lecture.

Le dernier show haute couture de Jean Paul Gaultier

Après 50 ans de carrière, l'enfant terrible de la mode Jean Paul Gaultier a tiré sa révérence avec son dernier défilé haute couture le 22 janvier. Ce « grand défilé-show haute couture », selon les mots du couturier français s'est révélé grandiose. Dans la salle du Théâtre du Châtelet, l'événement a notamment réuni Mylène Farmer, Dita Von Teese, Bella Hadid, Rossy de Palma, Catherine Ringer, Cristina Cordula, Béatrice Dalle et Amanda Lear. Des icônes de la scène musicales et des figures de la culture pop qui, par leurs pas et leur aura, ont chacune démontré le pouvoir jouissif de la mode Jean Paul Gaultier.… Poursuivre la lecture.

Voir les images : ici

Le mariage entre LVMH et Tiffany à nouveau sur de bons rails

Le joaillier américain Tiffany a accepté de baisser son prix pour sauver son mariage avec le géant du luxe français LVMH après une période de fiançailles mouvementée et marquée par une intervention politique au plus haut niveau en France… Poursuivre la lecture.

Gucci abandonne le rythme saisonnier classique

La pandémie de Covid-19 et le confinement ont également forcé les créateurs à remettre en question l'avenir de la mode et la nécessité d'adopter des changements… Poursuivre la lecture.

André, Camaïeu, Naf Naf... Le coronavirus heurte la distribution

Emmanuel Macron avait assuré mi-mars qu'"aucune entreprise ne sera(it) livrée au risque de faillite" à cause du confinement, mais de nombreuses enseignes de la distribution, déjà fragilisées avant la crise du coronavirus, risquent de payer un lourd tribut économique et social… Poursuivre la lecture.

La Paris Fashion Week de Juillet passe en ligne

La prochaine Paris Fashion week dédiée à la mode masculine aura lieu en ligne du 9 au 13 juillet, a annoncé mercredi la Fédération de la haute couture et de la mode. Les collections du prêt-à porter homme printemps-été 2021 seront présentées "sous la forme d'un film ou d'une vidéo" sur une plateforme dédiée et "le principe du calendrier officiel est maintenu", précise la Fédération dans un communiqué… Poursuivre la lecture.

Mort de Baselworld, triomphe de Watches & Wonders : quand l’horlogerie d’exception fait sa révolution

Tandis que la mode s’interroge indéfiniment sur le bien-fondé des fashion-weeks et peine à trouver des alternatives aux défilés, l’horlogerie haut de gamme mène de son côté une véritable révolution, discrète mais néanmoins totale qui fournit des réponses et des enseignements édifiants sur le futur des manifestations physiques et la montée en puissance du digital. Retour sur un bouleversement qui, en une semaine, a signé la mort d’une foire massive et le triomphe d’une manifestation aux dimensions humaines… Poursuivre la lecture.

Crédits : JP Gaultier Catwalkpictures