10 étapes entreprises par les marques et organisations de mode vers une production plus durable

Le 2 juillet 2019, le Conseil suédois de la mode annulait la Fashion Week de Stockholm. Si les raisons sont multiples, la responsabilité de la mode en matière d’impact environnemental n’est pas étrangère à la décision. Une telle annonce est révélatrice et démontre combien la mode doit à présent prendre le sujet d’une production durable très au sérieux. FashionUnited liste 10 décisions en matière de mode durable qui ont marqué le secteur de l’habillement ces derniers mois.

Zalando élargit son offre de produits durables

À son tour, Zalando prend le pli de la mode durable et proposera très bientôt une plus large gamme de marques dites «sustainable ». En intégrant à son offre des labels comme Ecoalf, Mud Jeans, Swe-s, Girlfriend Collective et Stripe + Stare, le détail en ligne répond à la recherche croissante des termes tels que « biologique » et « commerce équitable » utilisés par ses clients. Par ailleurs, le site de mode est en train deremplacer progressivement les sacs en plastique de ses produits de beauté par des sacs en papier. Cette mutation changement réduira la consommation de plastique d’environ 9 500 kg par an.

Continuer la lecture...

Kiabi passe à une mode entièrement durable d'ici 2030

L'enseigne française de magasins de vêtements Kiabi s'est donné pour objectif de concevoir et produire de manière durable 100 pour cent de ses collections d'ici 2030, tout en maintenant sa politique de « petits prix », a annoncé le PDG du groupe nordiste Nicolas Hennon.

Continuer la lecture...

Lee Jeans de plus en plus éco-responsable

D’ici 2020, 60 pour cent de la collection Lee Jeans sera éco-responsable. C’est l’objectif affiché de Lee Jeans, 130 d’histoire au compteur, et marque iconique de l’american way of life. En attendant, la marque dévoile ses nouveaux modèles éco responsables pour la prochaine saison d’hiver, conçus en partenariat avec le denimier italien Candiani Mill, se voulant « le fabricant de jeans le plus propre au monde ».

Continuer la lecture...

VF Corporation rejoint la Charte de la mode pour le climat

10 étapes entreprises par les marques et organisations de mode vers une production plus durable

Le groupe VF Corporation s’engage en faveur du climat en rejoignant la Charte de la mode pour le climat. Une initiative lancée par les Nations Unies à l’occasion de la COP 24 qui a eu lieu à Katowice, en Pologne, en décembre 2018. VF Corporation rejoint ainsi un réseau de plus 40 entreprises dont l’un des objectifs est d’atteindre un taux zéro d’émission globales de gaz à effet de serre d’ici 2050. Ces dernières travailleront individuellement ou en groupe pour mettre en place des actions concrète en faveur de l’environnement.

Continuer la lecture...

Mode responsable : Mango réduit sa consommation en eau

Mango a fait l’objet de nombreuses critiques à la suite de la tragédie du Rana Plaza. Visiblement, la société espagnole a écouté ces reproches avec sérieux puisqu’elle a annoncé plusieurs mesures de grande ampleur. La première, la plus spectaculaire concerne le mode de production de ses jeans. Mango a analysé l’empreinte hydrique (le volume d’eau utilisé dans la production) de l’un de ses jeans standard et a ainsi constaté que la production et le finissage du coton représentent 90 pour cent de la consommation en eau. L’entreprise a donc décidé de réduire sa consommation en eau de près de 4 millions de litres pour la fabrication des jeans.

Continuer la lecture...

Triumph lance une vaste opération de recyclage à l’échelle européenne

10 étapes entreprises par les marques et organisations de mode vers une production plus durable

Fondée en 1886 à Heubach, en Allemagne, le fabricant de sous-vêtements Triumph, a souvent démontré sa capacité à se mettre au diapason de l’air du temps, notamment en ce qui concerne les questions sociétales. Pour anticiper les éventuelles critiques concernant le coût écologique des produits en coton (critiques auxquelles devront faire face à plus ou moins court terme toutes les marques de mode, tous produits, tous secteurs confondus) et pour prouver son engagement croissant en faveur du développement durable, Triumph annonce son association avec Texaid, l’un des principaux fournisseurs européens de solutions de collecte, de tri et de valorisation des textiles usagés, pour une opération de recyclage européenne.

Continuer la lecture...

H&M renforce sa démarche de transparence

Avec sa fondation, H&M revendique son engagement pour une mode plus respectueuse de l’environnement. Elle va désormais plus loin, et sur un autre axe, en proposant au public une transparence de ses produits à grande échelle. L’enseigne d’habillement internationale joue la carte de la traçabilité. Elle vient de lancer sur son site internet hm.com un outil ad hoc pour tous ses vêtements, partageant les informations, permettant aux consommateurs de faire des choix en connaissance de cause.

Continuer la lecture...

Inditex et le MIT signent un accord pour financer les recherches en matière de développement durable

10 étapes entreprises par les marques et organisations de mode vers une production plus durable

Ce partenariat a été signé par Pablo Isla, Pdg d’Inditex, et Rafael Reif, président du Massachusetts Institute of Technology (MIT), spécialisé dans les domaines de la science et de la technologie. Il vise à financer les recherches sur l’économie circulaire et les nouvelles technologies liées à la durabilité et au recyclage des textiles. Dans le cadre de cet accord, le groupe espagnol d’habillement versera plus de 4 millions de dollars (soit 3, 5 millions d’euros) pour des projets de recherche pluriannuels.

Continuer la lecture...

Levi Strauss s’engage pour une mode durable avec le soutien de l’IFC

Levi Strauss, la marque américaine de denim, a conclu un accord de coopération d'un montant de 2,3 millions de dollars avec la Société financière internationale (IFC) afin de répondre aux objectifs de l'entreprise en matière de réduction des émissions de gaz à effet de serre et d'utilisation de l'eau.

Selon un communiqué de la société, Levi Strauss s'est fixé des objectifs scientifiques. Elle entend réduire de 90 pour cent ses émissions de gaz à effet de serre, de 40 ceux émis par sa chaîne d’approvisionnement mondiale (d’ici 2025) et utiliser 100 pour cent d'énergie renouvelable dans l'ensemble de ses installations.

Continuer la lecture...

Des leaders de l’industrie s’unissent pour une mode circulaire

Face aux chiffres inquiétants qui démontrent l’impact impressionnant de la mode sur l’environnement, plusieurs experts confirment que la circularité est une solution nécessaire pour minimiser l'utilisation de ressources limitées, mais cela exige une approche unifiée. Ainsi, cinq organisations ont publié un manifeste politique visant à créer une économie circulaire dans le secteur textile : Euratex (Confédération européenne de l'habillement et du textile), la Fédération de l'industrie européenne des articles de sport (FESI), Global Fashion Agenda (GFA), International Apparel Federation (IAF) et Sustainable Apparel Coalition (SAC).

Le manifeste souligne la nécessité pour l'industrie de repenser son modèle économique et les décideurs politiques de réfléchir au-delà des outils politiques existants qui sont ancrés dans une économie linéaire pour résoudre les problèmes de circularité les plus significatifs pour la mode et le secteur textile.

Continuer la lecture...

Photos : H&M conscious exclusive / facebook Timberland / facebook Timberland / inditex-mit

 

Sur le même sujet

PLUS D'ACTUALITÉ

 

LES DERNIÈRES ANNONCES D'EMPLOI

 

LES PLUS CONSULTÉS